Telarapedia
Advertisement

Un des six Plans connu, par lequel les failles arrivent sur Telara, et à partir duquel le dieu dragon Vertécaille de la Tempête Sanglante arrive, avec ses sbires les fées.

Les Failles de la Vie : une propagation sans merci[]

POL-header.jpg

Lors de vos pérégrinations au sein de Telara, votre route pourrait croiser au cœur de terres dévastées une inconcevable oasis, regorgeant d’abondance. Des plantes exotiques s’entremêlent et grandissent conjointement, portants de lourds fruits gorgés de jus. Des espèces inconnues de créatures prolifèrent, affichant des tons de fourrure et de plumage aux nuances hypnotiques et surréalistes.

Détournez-vous d’un tel lieu, ou vos sens s’en retrouveront submergés, intoxiqués, par les goûts et les couleurs, vos repères s’évanouiront rapidement… Sans même que vous l’ayez remarqué la canopée deviendra si épaisse que la nuit tombera en quelques instants, bannissant le soleil. Des légions grouillantes d’insectes vous engloutiront, vous attirant inexorablement vers le centre de l’invasion.

Là, se tient la Faille de la Vie. Lianes et racines s’étirent, étendant l’influence de la Faille comme des doigts furetant à la recherche d’une proie. Alors, l’une des ces lianes vous remarquera… et fondra sur vos entrailles avec la célérité d’une vipère, s’y plantant telle une lance venimeuse.

Le plan de la vie ne comporte ni ciel, ni sol. Tous deux ont depuis longtemps disparu sous la masse de plantes aussi exotiques que terrifiantes qui peuplent ce plan. Les Racines s’entrechoquent comme des armées ennemies, s’entremêlant et se déchirant, tandis que les lianes s’entremêlent, déployant leurs épines pour mieux se mutiler. La survie dans ce plan ne comprend pas de compromis ou de coexistence, il n’y a que la loi du plus fort.

C’est un lieu de beauté, mais qui ne connaît pas de trêve, l’éternité ici est un long cycle sanglant, incessant. Aussi aimant et cruel que peut l’être un enfant, une fée tourmentera le monde animal par ses tours et ses illusions, jusqu’à ce qu’elle se fasse happée par un raptor bondissant sur elle et qu’elle finisse dans sa gueule avide de sang. Les lianes progresseront alors autour du reptile, l’obligeant à fuir… jusqu’à ce qu’un troll des forêts l’attrape et lui broie l’épine dorsale contre un tronc d’arbre. Alors que le troll se repaît de sa chasse, l’arbre – en réalité la jambe d’un tréant – se déracine en s’élevant dans les airs et retombe lourdement sur le troll, le broyant à son tour. Se déplaçant pour la première fois depuis des siècles, le tréant cherche alors un nouvel emplacement pour s’enraciner, jusqu’à ce qu’il succombe lui aussi au poison d’une plante couleurs de l’astre solaire.

Ennemis : griffes et crocs sanglants[]

Bogling.png

Survivre : voila l’obsession qui obnubile l’esprit des autochtones des Plaines de la Vie, ils sont obsédés par l’idée de supplanter les autres espèces, comme un amphibien dévorant et tuant tous les intrus, la plupart du temps dans cet ordre…

La plupart des créatures les plus dangereuses de Telara sont des envahisseurs originaires de ce plan. De lugubres loups déciment le cheptel local, et des sangliers aux défenses tranchantes comme des rasoirs viennent à bout de leurs prédateurs naturels sans le moindre effort. Le Plan de la Vie peut transformer le monde animal et la flore en abomination, tels les amalgames. Des têtes distordues et bulbeuses rattachées à des bras suppurants, sans autre corps qu’une masse informe de feuillage.

Les êtres issus du Plan de la Vie ont développé de nombreuses habilités dans leur éternelle lutte pour la survie. Des satyres frénétiques pillant un village pourrait faire émerger du sol des racines épineuses afin d’immobiliser et d’empoisonner leurs victimes. Tandis que des hommes-boucs recouvrent de leurs blessures en faisant repousser leurs membres comme les arbres recouvrent leur feuillage.[1]


Concept Art d'un plan de la vie.

Au cœur humide de la jungle, nous avons trouvé un mur, seule ruine intacte d’une cité Eth. Quelqu’un, ou quelque chose, a gravé ce message dans la pierre, les glyphes sont très irréguliers :

« Que cette pierre rappelle à toutes les proies que le prédateur vous trouvera, aussi nombreux puissiez-vous être. Vertécaille le grand a foulé le sol de cette cité, les plantes dévorantes ont émergé de ses pas, repoussant le désert. Les misérables rats de la cité ont cherché à fuir en vain ses yeux brûlants et le douceâtre venin de son souffle, implorant sa pitié en murmurant son nom dans leur dernier souffle. Il jeta à bas les tours et fendit les rues, rugissant la suprématie de la nature parmi les colonnes effondrées. Vertécaille offrit cette jungle à Télara, afin qu’elle dévore et soit dévorée comme doit continuer le cycle. »




Images[]

Zoom sur une faille du plan de la vie.

Un Saccageur et un Elementaliste se battent contre des créatures du plan de la vie.

Une faille du plan de la vie.

Un groupe combat un Tréant qui est entré par le plan de la vie.

-

Références[]

  1. Page officielle sur le Plan de la Vie - Riftgame.com

Cet article est une ébauche. Vous pouvez aider Telarapedia en ajoutant à l'article.

Advertisement